Introducing: C'mon Feet

Photographie par Tron.

Cmon Feet Habib 1

Une paire de sneakers, c'est plus que du matériel collé ensemble -- les sneakers nous donnent une opportunité d'en apprendre davantage sur les gens qui les portent. Les sneakers sont un moyen par lequel les gens communiquent, et par lequel ils vivent. Chez OTH, nous croyons fortement qu'on peut bien connaitre les gens à partir des sneakers qu'ils portent.

Non seulement est-ce que Habib Siam partage cette philosophie avec nous, mais il est preuve que c'est vrai. La première paire de sneakers qu'il a jamais choisie pour lui-même, c'était une paire de Nike Air Tech Challenge 3/4, en 1991. Depuis, c'est un fanatique de Nike, qui a expérimenté avec un peu de tout, allant des cross-trainers aux souliers de course, et des baskets aux souliers de tennis. On dirait qu'à chaque fois qu'il rentre dans la boutique, il porte une paire retro. C'est clair que les paires qu'il convoitait quand il était jeune sont les paires qu'il porte aujourd'hui. 

Ce sont ces expériences qui font en sorte que Habib est bien équipé pour nous raconter les histoires de ceux et celles qui ont un amour fou pour les sneakers. Depuis quelques temps Habib travaille sur un projet multimédia centré autour des sneakers, qui a pour but de montrer un autre côté des sneakers, un côté humain et émotif. Le projet a été réalisé sous la bannière de We Are The Medium, un collectif d'artistes qui entreprend des projets dans divers genres et les communique à travers divers média. Comme beaucoup des meilleurs sneakers, ce projet est une collaboration -- un travail qui réuni Habib, We Are The Medium, et OTH.

C'mon Feet n'est pas un projet qui ne parle que des sneakers -- c'est autant à propos des gens qui portent ces sneakers, et les expériences qu'ils ont vécus avec leurs souliers. Pendant les dernières semaines, Habib s'est entretenu avec des Montréalais passionnés des sneakers pour discuter de leurs paires favorites, les projets qu'ils entament, et comment la culture des sneakers a eu un impact sur ce qu'ils font dans la vie.

Cmon Feet Habib OTH 3 Cmon Feet Habib OTH 2

Il y a quelques mois, Habib nous avait informé qu'il quittait Montréal pour retourné à son Liban natif pour l'hiver, et qu'il était en train de ranger sa collection pour son séjour. Son histoire a piqué notre intérêt, et on s'est déplacé chez lui pour découvrir son projet. Habib a construit des caisses pour garder ses paires -- 4 pieds par 2 et 2/3 à la base, et 2 pieds en hauteur, avec chaque caisse prenant entre 32 et 40 paires. "9 caisses et 85 paires en surplus", il estime lorsqu'on lui demande une décompte de sa collection. C'est beaucoup de paires, ça, au point où on se demandait ce qu'il aurait pu faire s'il n'avait pas acheté tout ces souliers. "On fait les calculs une fois, un ami et moi, et on a conclu que j'aurais pu louer une voiture pendant 5 ans, en tenant compte des assurances, de l'essence, du stationnement et des contraventions... Mais je préfère avoir ma collection."

Que Habib choisisse sa collection révèle la philosophie qui unie les fanatiques des sneakers. "Une collection c'est l'incarnation de la passion, de la stupidité, et de l'irresponsabilité financière" explique-t-il, mais pour les sneakerheads, une collection de sneakers est une collection de "mémoires, d'histoire à propos des gens, des amitiés, et de la passion." Les collections des fanatiques nous racontent des histoires à propos des propriétaires et ce qu'ils ont vécus. Les gens ordinaires ne voient pas une Jordan 6 comme le sneaker que Jordan portait lors de son premier championnat, mais pour Habib et plusieurs autres, "les souliers incarnent des moments dans la vie."

Dès lundi prochain, on vous présentera un podcast à chaque semaine qui vous permettra d'entendre les conversations entres Habib et ceux et celles qui partagent sa philosophie. Chaque podcast sera accompagné d'une petite introduction à propos de la personne et des projets qu'ils entreprennent. Tron a aussi été présent pour capturer le tout! Suivez @cmonfeet sur Instagram pour un avant-goût.

Cmon Feet Habib OTH 5 Cmon Feet Habib OTH 4 Cmon Feet Habib OTH 10

A pair of sneakers is more than just some material hastily stitched or glued together – sneakers are a window into people’s lives and medium through which people experience and communicate things. At OTH, we’re firm believers that you can learn a lot about someone based on the kicks they’re wearing.

Not only does Habib Siam share our belief, he’s living proof that it’s true. The first pair of sneakers he ever picked out for himself were a pair of Nike Air Tech Challenge ¾ in the summer of 1991. Since then, he’s been a self-described Nike head who’s dabbled in everything from cross-trainers and running sneakers to tennis and basketball joints. It seems like every time he comes into the shop he’s rocking a retro silhouette that most people can’t figure out how to wear. You can tell that the pairs he grew up coveting have impacted the shoes he wears today.

Those experiences make Habib well-equipped to tell the stories about people and their love affair with sneakers. Habib has been working on a multi-media project meant to share another side of sneakers, a more human and personal side, under the banner of We Are The Medium, an artist collective that has projects across a wide range of different media and platforms. Like a lot of the best sneakers, this project is a collaboration – one between Habib, We Are The Medium and Off The Hook.

C’mon Feet isn’t a series about sneakers and only sneakers – it’s as much about the people that wear them and the paths that those sneakers have walked in life. Over the last few weeks, Habib met up with some interesting Montrealers to talk about their favourite kicks, their life projects and how sneakers have impacted their lives. It’s pretty cool to see how people’s lives have all been affected in different ways by the shoes they wear.

Cmon Feet Habib 6 OTH Cmon Feet Habib OTH 7 Cmon Feet Habib OTH 9

A few months ago, Habib told us that he was leaving Montreal to head back to his native Lebanon for a bit, and was in the process of packing up his sneaker collection to put in storage. We were curious about what that involved, so we decided to head over to his place to check it out. One thing led to another and now we’re happy to be hosting this weekly project. Habib built crates to pack his shoes up in – 4 feet by 2 2/3 feet at the base and 2 feet high, with each crate taking 32-40 pairs. “9 crates and 85 loose pairs”, he offered when we asked how many pairs he had. That’s a lot of shoes, enough that we tried to figure out what all of those shoes were equivalent to. “I did the math once with my friend and it came out, roughly, to leasing a car for 5 years, if you include insurance, parking, tickets, gas… But I’d much rather have my collection.”

That Habib would choose his collection reveals the philosophy that unites sneakerheads. “[A] collection is the epitome of passion, idiocy, and fiscal irresponsibility”, he explains; but for sneakerheads, a sneaker collection is a collection of “memories, narratives about people, friendships, and passion.” Sneakerheads’ collections tell stories about who they are and what they’ve lived through. Others don’t see a Jordan 6 as the first shoe Mike won a championship in, but for Habib and a handful of people, “shoes end up embodying certain meanings because of those events.”

Starting next week, we’ll be releasing a podcast of Habib sitting down with people who share that philosophy, along with a short introduction about who they are and what they do. Tron was along for the ride the whole time to capture people with their collections. Follow @cmonfeet on Instagram for a preview of what to expect!

Cmon Feet Habib OTH 7

Leave a comment